Cliquez sur les différentes catégories ou utilisez la loupe pour affiner votre recherche...

Limiter le flot entrant



Nous y voilà : nous avons trié, désencombré et rangé toutes les pièces de notre logement. Mais comment faire pour ne pas se retrouver à nouveau submergé par le désordre dans quelques mois ou même quelques jours ?


Le secret est de veiller à limiter le flot d'objets qui entre dans la maison. Au fil de son désencombrement, on a pu prendre conscience de la masse d'objets inutiles qui s'y trouvaient et du gaspillage causé par des achats impulsifs ou mal étudiés en amont.


Ce mois-ci, je vous suggère donc quelques pistes qui vous permettront, en adoptant de nouveaux réflexes et habitudes de consommation, de ne pas réencombrer vos espaces.


  1. Livres et magazines : on emprunte à la médiathèque, on échange avec son entourage, au pire on achète d'occasion et on revend en ligne périodiquement pour en retirer un prix suffisamment intéressant.

  2. Films et musique : si on préfère encore les supports matériels, idem : on emprunte ou on échange, sinon on loue les films qu'on ne regardera qu'une fois et on s'abonne à une plateforme.

  3. Jeux de société : on emprunte à la ludothèque, on visionne sur internet les avis et vidéos de parties pour ne pas être déçu par un achat qui finira abandonné dans un coin pour toujours.

  4. Matériel de loisirs créatifs : on investit dans le strict nécessaire si on débute, on étoffera ensuite son équipement seulement si on devient un fou-dingue du crochet.

  5. Oeuvres des enfants : tout garder est inutile si c'est pour l'entasser dans des cartons ; choisir avec ses enfants leurs oeuvres préférées et les exposer en alternance pour en profiter, les ranger dans une "boîte à trésors" qui sera triée périodiquement.

  6. Décoration permanente et saisonnière : un objet ou un tableau est bien mieux mis en valeur s'il n'est pas noyé dans l'accumulation, donc on réfléchit bien à l'endroit où on le mettra avant d'en faire l'acquisition ; pour les décos de Noël et compagnie, on leur attribue une boîte de rangement qui sera purgée chaque année.

  7. Souvenirs : on se demande si rapporter une bricole de chacun de ses voyages (souvent kitchissime avec le recul) est indispensable ; hormis un objet utile, mieux vaut s'en tenir aux images qu'on gardera en tête ou en photo.

  8. Vaisselle et ustensiles : on privilégie le multi-usages comme une râpe 4 faces, plus simple qu'une multitude de gadgets ; on choisit une vaisselle sobre dont on ne se lassera pas et en quantité raisonnable (pas plus que le nombre d'invités potentiels).

  9. Meubles et rangements : on fait du tri avant d'être sûr d'avoir besoin de rangements supplémentaires, car plus on a de meubles plus on y entasse d'objets ; on choisit des meubles intemporels et de qualité plutôt que du bas de gamme qui devra être renouvelé plus souvent.

  10. Jouets : plus un enfant a de jouets, moins il sollicite sa créativité et plus il s'ennuie ; on en range donc une partie et on fait des rotations, ils seront nouveaux à chaque fois !

  11. Vêtements, chaussures et accessoires : même principe, plus on a de vêtements et moins on est créatif dans la composition de ses tenues ; mieux vaut investir dans des basiques qui se combineront tous ensemble, mis en valeur par des accessoires clé.

  12. Linge de maison : combien de parures de draps ou de serviettes reléguées au fond des placards... une parure de rechange par lit comme un ensemble de toilette de rechange par personne suffisent.

  13. Appareils électroménagers et technologiques : un bon couteau remplace bien souvent robot de cuisine et autres, il est aussi plus simple à nettoyer ; pour les appareils technos, on réfléchit à son besoin réel (prestige ou utilité ? urgence ou envie ?).

  14. Equipements de sport, de jardin etc. : on teste, on loue ou on emprunte avant d'acheter pour être sûr de la nécessité d'investir.

  15. Produits alimentaires, d'entretien et de soin : on réduit les choix, on privilégie le multi-usages et on termine un produit avant d'en racheter pour éviter les fonds de flacons ou de paquets oubliés dans les placards ; on stocke un seul exemplaire d'avance des produits dont on a peur de manquer.

  16. Pharmacie : on fait le point sur le contenu de sa pharmacie avant d'aller chez le médecin et on ne lui demande que ce qu'on n'a pas déjà et qu'on est sûr d'utiliser, au risque de stocker des médicaments qui finiront par périmer.

  17. Papiers : on colle un Stop pub sur sa boîte aux lettres, on s'abonne à la liste Robinson, on demande à recevoir ses factures par mail et on paie en ligne ou par prélèvement automatique.

  18. Fournitures de bureau : pas besoin de stock excessif ni de multitudes de crayons, à la rentrée on raye de la liste ce qu'on a déjà avant d'aller s'approvisionner, on recycle les cahiers à peinte entamés et on rassemble tout au même endroit.

  19. Cadeaux : un présent unique de qualité et choisi intentionnellement sera bien mieux apprécié par son destinataire que plusieurs babioles achetées à la hâte qui termineront reléguées dans un placard, pour les adultes comme pour les enfants ; à communiquer parmi son entourage !

  20. Objets publicitaires : ce n'est pas parce que c'est gratuit qu'il faut le prendre ; ça va juste finir à la poubelle après avoir déjà pollué la planète pour le fabriquer.



Et surtout, on adopte 5 réflexes de base pour une consommation raisonnée :

  • Prendre le temps avant d'acheter.

  • Systématiser la règle "Un qui entre, un qui sort".

  • Se dire qu'on ne démontre pas son amour en offrant des objets.

  • Réaliser qu'acheter ne procure qu'un sentiment de satisfaction éphémère.

  • Ranger chaque chose de façon logique et accessible pour la retrouver facilement.


En bonus, un petit rappel de la méthode BISOU* si vous ne la connaissez pas déjà :

B : A quel besoin cet achat répond-il chez moi ?

I : En ai-je besoin immédiatement ?

S : Ai-je quelque chose de semblable qui pourrait faire l'affaire ?

O : Quelle est l'origine de ce produit, avec quoi et dans quelles conditions est-il fabriqué ?

U : Cet objet va-t-il m'être réellement utile ?

(*) de Marie Duboin Lefèvre et Herveline Verdeken



Olivia pour





163 vues

Posts récents

Voir tout