Le zéro déchet c'est moins cher si...



Je suis une fervente adepte de Béa JOHNSON, auteur du livre Zéro Déchet.


Aujourd'hui mondialement connue, elle sillonne inlassablement la planète pour partager son expérience lors de ses tournées.


Je l'ai découverte lors d'un reportage télévisé il y a déjà 6 ans : elle y faisait visiter sa maison ultra minimaliste et expliquait son mode de consommation respectueux de l'environnement. Elle m'a ouvert les yeux, c'est à partir de là que notre quotidien a pris un autre tournant !


Dans ce reportage, comme dans son livre, elle annonce une économie budgétaire de 40 % grâce à l'adoption d'une consommation zéro déchet. Pour notre part, nous avons constaté une réduction de notre budget courses d'environ 20 % en conservant une alimentation majoritairement bio, ce qui est loin d'être négligeable. Voici à quelles conditions...



OUI, le zéro déchet c'est moins cher si...

on achète son alimentaire :


  • A la coupe : charcuterie, fromage, viande, volaille et poisson, attention c'est beaucoup plus cher en magasin bio.

  • En vrac : tout ce qui est sucres lents, féculents, légumineuses, céréales, mueslis, farines, sucres et graines variées, souvent moins cher en magasin bio qu'en hyper.

  • En vrac également : les fruits et légumes, en bio ou raisonné ils sont moins chers au marché et en magasin bio qu'en hyper, locaux et souvent bien meilleurs.

  • En vrac encore : fromage blanc, yaourt et crème, au rayon fromage du magasin bio ou sur le marché.


Bien sûr, faire soi-même revient encore moins cher !


Prenons l'exemple des yaourts :

  • 0,90 € le litre de lait entier pour 8 yaourts, contre 0,55 € les 4 yaourts nature.

  • En bio : 1,00 € le litre de lait entier pour 8 yaourts, contre 0,75 € les 4 yaourts nature.

Si on est habitué à consommer des yaourts conventionnels, on peut donc envisager de faire ses propres yaourts avec du lait bio ; on aura toujours une économie, avec des yaourts faits maison et bios.


Cuisiner ses gâteaux avec des ingrédients de base en vrac et bios revient également moins cher qu'acheter des produits industriels, ultra-transformés et suremballés - à condition bien sûr de choisir des recettes simples demandant peu d'ingrédients.


Cela vaut le coup de comparer, passer au zéro déchet pourrait donc même permettre de passer à une alimentation plus saine, sans payer plus cher...

Ce sera encore mieux si :


  • On fait le tour de ses placards et de son réfrigérateur avant les courses.

  • On planifie ses menus pour acheter les justes quantités et éviter le gâchis.


Je n'ai même pas mentionné les économies réalisées en supprimant l'achat de bouteilles d'eau car nous n'en achetons plus depuis très longtemps... Sauf besoins ponctuels d'eaux plus riches en minéraux spécifiques, l'eau du robinet est tout à fait correcte en général.


NB : On pense à emporter ses sacs à vrac et bocaux, même dans les hypermarchés ils sont progressivement mieux acceptés.




OUI, le zéro déchet c'est moins cher si...

on fabrique ses produits d'entretien et d'hygiène :


  • Suivant des recettes simples nécessitant peu d'ingrédients.

  • Avec des produits de base peu onéreux.

  • En utilisant le contenu de son épicerie.

  • Pour faire des économies, on a surtout besoin d'utiliser moins de produits !


Quelques basiques suffisent à nettoyer l'ensemble de la maison :


  • Bicarbonate de soude, vinaigre blanc, savon de Marseille, huile de coco et une ou deux huiles essentielles*. Avec eux on peut détacher, laver, désodoriser, récurer, blanchir, assouplir, désinfecter, détartrer, déboucher, cirer, nettoyer sanitaires vitres et sols !

  • Un désinfectant en vaporisateur : 1/3 vinaigre + 2/3 d'eau + 10 gouttes d'huile essentielle* de citron.

  • Un petit spray désodorisant : 1/3 alcool + 15 gouttes d'huile essentielle au choix* + 2/3 eau.

Si on achète écolo, on trouve certains produits en vrac dans les magasins bios, cela revient moins cher en général : lessive, liquide vaisselle, assouplissant, nettoyant multi-usages...


Idem pour les soins du corps :


  • Savon et shampoing solides, certains n'utilisent que du savon de Marseille.

  • Déodorant maison ultra simple : 2/3 huile de coco + 1/3 bicarbonate alimentaire, simplement mélangé à froid dans un petit pot.

  • Beurre de karité, huile de coco ou végétale (même l'huile d'olive bio de cuisine) : pour se démaquiller et hydrater corps, mains, lèvres, cheveux (en avant- ou après-shampoing, en masque)...

  • Dentifrice : mélange d'huile de coco et de quelques gouttes d'huile essentielle* de menthe, c'est surtout le brossage qui nettoie ! Certaines recettes existent avec du bicarbonate, à utiliser avec parcimonie car il attaque l'émail des dents.


Et pour la pharmacie :


Quand on n'a pas de maladie notoire à part un petit rhume chaque hiver, inutile d'acheter quantité de produits compliqués :


  • Du sparadrap et de l'eau oxygénée ou de l'alcool pour les coupures.

  • Un spray nasal et des huiles essentielles* pour diffusion et inhalation.

  • Du paracétamol pour les maux de tête, douleurs et fièvres.

  • De l'huile essentielle* d'arbre à thé pour les petites inflammations.

  • Dans l'épicerie : Aloé Vera pour les brûlures légères, vinaigre pour les piqûres, miel pour la gorge, infusion au thym pour rhume-digestion-cystites, infusion à la verveine pour le sommeil.

À compléter suivant les besoins spécifiques de chacun bien entendu, une alimentation saine et un bon sommeil font le reste...


(*) Attention les huiles essentielles sont déconseillées aux femmes enceintes ou allaitantes, aux bébés et jeunes enfants ainsi qu'aux personnes allergiques, asthmatiques et épileptiques.




OUI, le zéro déchet c'est moins cher si...

on n'achète pas les gadgets zéro déchet !


Attention de ne pas tomber dans le piège d'acheter tous les gadgets en vogue, certes ils sont très utiles pour la plupart, mais plutôt onéreux et il est tout à fait possible de pratiquer le zéro déchet sans eux :


  • Bee wrap (emballage en tissu enduit de cire d'abeille) : une assiette sur un bol, un couvercle sur un saladier, une serviette autour d'un sandwich.

  • Dérouleur d'essuie-tout en tissu : de simples chiffonnettes ou serviettes en tissu ; c'est l'occasion de recycler ses vieux draps, t-shirts et chaussettes.

  • Pailles en inox ou en bambou : on peut s'en passer... De plus ce sont des nids à bactéries si elles ne sont pas bien nettoyées ! Sinon des pailles en pâte à l'occasion.

  • Sacs à vrac, à pain, à salade : au lieu de les acheter on peut couper de vieux t-shirts sous les aisselles, passer un lacet de récup dans l'ourlet du bas et coudre un fond solide.

  • Bocaux : on peut simplement récupérer les bocaux en verre de légumes, confiture, etc.


J'en oublie certainement beaucoup d'autres...


En bref, on peut se lancer dans le zéro déchet sans investissement particulier, en achetant des produits consommables de base, tout en réalisant une réelle économie.


PS : Vous m'objecterez que le zéro déchet prend du temps. Oui mais pas tant que ça, à condition de choisir des recettes ultrasimples. Après, c'est une question de choix : préserver la planète, sa santé et son budget ou passer un peu moins de temps dans les magasins, devant la télé ou sur les réseaux sociaux ? Qui plus est, on peut le faire en famille et c'est tellement gratifiant...


PS 2 : Je n'ai pas évoqué le compost. Evidemment il fait partie de la démarche zéro déchet et il ne coûte rien !



Olivia pour



©2020 par Olivia Les Choses en Ordre - Créé avec Wix.com

NANTES