20 trucs pour se protéger des interruptions au bureau



Pas toujours facile de rester concentré au bureau... Des études ont démontré que l'on met en moyenne vingt minutes à retrouver un état de concentration complète après une interruption. Imaginez le temps perdu à la fin de la journée !


Effectivement les interruptions dans une journée de travail peuvent être très nombreuses, même lorsqu'on n'a pas de contact clientèle : chef, collègues, mails et distractions en tous genres.

Voici donc quelques idées afin de vous protéger des interruptions externes et internes. Certaines vous paraîtront peut-être incongrues mais méritent d'être testées ;-)


Interruptions externes : les visiteurs

  1. Si on a la chance d'occuper un bureau seul(e), fermer la porte lorsqu'on a besoin de concentration (penser à le faire également quand on téléphone pour ne pas déranger les autres !). Les importuns s'y habitueront, ils auront plus de scrupules à faire intrusion de façon intempestive. Attention cependant de ne pas rester enfermé à longueur de journée : en ouvrant la porte à des heures données, on envoie le message de sa disponibilité et on rend plus crédible les moments auxquels on s'isole.

  2. Si on partage un bureau, essayer de trouver un accord avec ses collègues pour fermer la porte le matin, l'après-midi ou pendant certaines plages horaires, là où chacun a besoin de se concentrer ou de travailler tranquillement.

  3. Si cela ne suffit pas, afficher une pancarte "Ne pas déranger SVP" en gros et en gras sur la porte, éventuellement au-dessus de son écran s'il est impossible de fermer.

  4. Bien sûr il est important de saluer ses collègues, mais on n'a pas forcément le temps de discuter avec chacun... On peut décider de faire un tour rapide des bureaux pour saluer tout le monde en arrivant le matin, comme ça c'est fait.

  5. Eviter de lever systématiquement la tête quand les collègues passent dans le couloir (sauf pour les saluer en retour bien évidemment), sous peine de se transformer en aimant à discussion. A nous également de faire la sourde oreille à toutes les discussions qui passent par là...

  6. "Comment ça va" est une question dangereuse, parfois il vaut mieux ne pas la poser et replonger directement la tête dans le guidon en prenant un air hautement concentré, en bref ne pas se montrer trop à l'écoute afin de ne pas affronter de longs monologues, sans savoir comment s'en sortir.

  7. On peut aussi proposer aux visiteurs les options suivantes : "Je viens te voir dans 5 minutes / Je te rejoins dès que j'ai terminé / On en parle à la pause café" par exemple.

  8. En ultime recours - car ce n'est pas vraiment une solution mais plutôt une fuite - on peut se lever et quitter le bureau pour faire des scans ou des copies en attente, peu persisteront à vous suivre… sauf acharnement ! Ou alors faire un tour aux toilettes, ce sera toujours ça de fait.

  9. Il existe aussi des impolis qui s'installent sur votre chaise visiteur sans y avoir été invités, qui vous coupent alors que vous êtes en pleine conversation téléphonique... A ceux-là, je propose de faire la même chose - en espérant qu'ils comprennent le message.

  10. Justement, ne pas laisser de chaise visiteur face à son bureau mais en garder une à portée de main !


Interruptions internes : l'organisation personnelle

  1. En priorité, penser à désactiver la boîte de dialogue notifiant l'arrivée des mails, qui nous distrait tant de fois chaque jour.

  2. Terminer ce qu'on est en train de faire avant de regarder le contenu des mails.

  3. Le mieux est de ne conserver que l'icône de notification, si on est capable de retenir sa curiosité. Si on ne voit qu'elle, on peut aussi la désactiver et décider de consulter ses mails deux fois par jour lorsqu'on est moins concentré pour les tâches de fond, après le déjeuner par exemple.

  4. Il va sans dire qu'on ne regarde pas ses mails personnels au travail - seulement lors de la pause. Pas si facile n'est-ce pas...

  5. Idem pour les textos ! On pense à désactiver les notifications, le vibreur ou on met sur silencieux.

  6. Si possible, placer son bureau perpendiculairement à l'entrée ou disposer une plante pour être moins déconcentré par le passage.

  7. Pour se protéger du bruit et si cela est autorisé, adopter les écouteurs diffusant une musique calme ou des bruits de nature. Au pire, il y a aussi les bouchons d'oreille ou le casque anti-bruit !

  8. Prévoir des corbeilles courrier "Départ" pour le dépôt au courrier et "A diffuser" pour grouper ses copies et scans une à deux fois par jour par exemple - sauf si on ressent l'envie pressante de bouger.

  9. Sans faire de stock inconsidéré, avoir sous la main tout ce dont on a besoin afin d'éviter les allers-retours à la réserve de fournitures.

  10. Pour rester focus, définir des créneaux horaires dans sa journée - avec des rappels si nécessaire - en fonction de ses capacités de concentration: appels téléphoniques, travail de fond, consultation des mails, tâches courtes, copies et scans, courrier, etc. Et utiliser l'option "Ne pas déranger" de votre téléphone, avec parcimonie bien sûr, sinon le nombre de vos mails risque de doubler !


J'espère que ces petites astuces vous aideront à vous protéger pour rester concentré. En avez-vous d'autres qui fonctionnent pour vous ?

Volontairement, je n'ai pas abordé le télétravail ou à domicile : plus que jamais d'actualité, il mérite d'être traité séparément car le contexte est complètement différent. Si vous êtes concerné(e), rendez-vous dans mon prochain article !



Olivia pour


39 vues

©2020 par Olivia Les Choses en Ordre - Créé avec Wix.com

NANTES